Interview Candidate n°1 : Perrine Astié « Vivre l’aventure à fond »

La riche histoire de Miss Ariège a repris. Après plusieurs années d'absence, le département dont est originaire Chloé Mortaud, Miss France 2009, a renoué avec l’élection. Le 21 mai, à Tarascon-sur-Ariège, devant un public surchauffé, c’est Perrine Astié, 21 ans, qui a reçu l’écharpe des mains d’Amélie Monterde. « 100 % ariégeoise », Perrine est fière de représenter son département de cœur.



Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Perrine Astié, j’ai 21 ans, bientôt 22 (fin août). Je suis née à Toulouse mais toute ma famille est originaire de l’Ariège. Je suis de Rieux-de-Pelleport et j’ai une petite sœur de 19 ans. Je viens de terminer ma 2e année d’ostéopathie à Toulouse.


C’était la première fois que vous vous présentiez à une élection de Miss. Pourquoi ?

À l’époque, quand j’ai décidé de me présenter, je pensais que les critères ne changeraient pas. Et, à bientôt 22 ans, je me suis dit que c’était l’année ou jamais pour tenter ma chance. J’en avais toujours eu l’envie mais je pense que pour bien vivre cette aventure il faut avoir un peu de maturité. Et quand j’ai vu que l’élection de Miss Ariège était de retour, je n’ai pas hésité une seconde. Comme un déclic. Je suis très attachée à mon département et je ne me voyais pas me présenter ailleurs.


Comment avez-vous vécu cette soirée du 21 mai ?

C’était une soirée très chouette. Toutes les filles qui se présentaient étaient géniales. Cerise sur le gâteau, je suis fière de poursuivre l’aventure avec Laëtitia (Usse, première dauphine de Miss Ariège). L’envie, c’était bien sûr d’aller le plus loin possible. La couronne, c’est encore mieux .


Avez-vous des passions ?

Depuis toujours, j’aime beaucoup le sport. J’ai d’ailleurs fait de la gymnastique pendant 17 ans et j’ai même disputé les championnats de France. Sinon, j’aimerais beaucoup voyager, ce que je n’ai pas encore eu trop l’occasion de faire.


Comment allez-vous aborder l’élection régionale du 3 septembre prochain

À la cool (grand éclat de rire). À l’élection de Miss Ariège, j’étais très stressée en entrant sur scène. Là, je ne vais pas me restresser. Côté physique, je vais continuer à faire du sport cet été. Ma déléguée départementale, Lauralou, à prévu plein d’événement. Je vais me préparer tranquillement et essayer de vivre l’aventure à fond.



141 vues0 commentaire