Interview Candidate n°8 : Alexia Baute « A 26 ans, on a encore des choses à dire et à montrer »

Le 23 avril, à Villeneuve-de-Rivière (Haute-Garonne), Alexia Baute, 26 ans, décroche l’écharpe de première dauphine de Miss Haute-Garonne 2022. La jeune femme originaire du Lherm est la "doyenne" des candidates à l'élection de Miss Midi-Pyrénées qu'elle aborde avec sérénité.



Pouvez-vous vous présenter ?

J’ai 26 ans et je suis doyenne de la promo (grand éclat de rire). Je suis toulousaine mais j’ai grandi au Lherm, un banlieue dans la grande banlieue de Toulouse.


À 26 ans, vous avez profité du changement de critères d’âge pour tenter votre chance pour la première fois. Pourquoi ?

J’ai toujours voulu le faire. J’ai toujours eu les critères mais je préférais assurer mes études. Je voulais que ce soit un plus. En 2010, je m’étais déjà présentée à une élection dans un autre comité mais je n’ai jamais eu de réponse (rires). Je pensais avoir raté le coche. Quand j’ai vu que les règles avaient changé, je me suis un peu plus penché sur la question. Je suis allée au casting de Miss Toulouse mais je n’ai pas pu me présenter. J’ai sauté sur l’occasion de Miss Haute-Garonne. Je suis contente de montrer qu’à 26 ans, on a encore des choses à dire et à montrer. Avant l’élection, j’avais une légère appréhension mais qui a très vite disparu. Je prends tout ce qu’il y a à prendre. Quand j’ai entendu mon numéro, j’étais un peu perdue. Je continuais l’aventure, c’était trop bon. Un mélange de plein d’émotions.


Où en êtes-vous au niveau professionnel ?

Je suis orthoptiste en rééducation oculaire. Actuellement, je suis salariée d’un cabinet d’ophtalmologie.


Parlez-nous de vos passions.

J’aime beaucoup la danse, même si je l’ai mise de côté pendant mes études. Ce qui m’anime également, ce sont les voyages, découvrir de nouvelles cultures. J’aime aussi tout ce qui est mode et haute couture. Je me documente beaucoup.


Comment allez-vous aborder l’élection régionale du 3 septembre ?

J’ai hâte de retrouver toutes les filles. Je vais prendre tout ce qu’il y a à prendre, au niveaux personnel et social. C’est la meilleure technique.


53 vues0 commentaire